ActualitésRestez au courant de l'actualité de Tabarmukk !

Blog

 

En application aux mesures gouvernementales liées à la crise sanitaire actuelle,

les représentations ont été annulées

Cette pièce raconte la mise à mort de Maximilien Robespierre où deux tendances politiques s'affrontent.

Chaque mot est un cri, chaque silence est une souffrance, le suspense y est permanent bien que l'on connaisse l'aboutissement de l'histoire, ce pour découvrir des hommes au cœur de la Révolution , pétris de conviction, d'amour, de haine, de lâcheté et de peur.

Le 9 thermidor apparaît dans l'histoire de la révolution française comme le terme d'un épisode dramatique : La Terreur.

Période sanglante de la Révolution où des milliers d'hommes et de femmes ont été guillotinés soit pour leurs idées, soit pour leur croyance, soit pour leur appartenance à un milieu social, mais le plus souvent guillotinés pour rien, uniquement par intérêt, par cruauté, par délation, guillotinés bien souvent sans procès.

Un homme incarne à lui seul la Terreur. C'est homme, c'est Robespierre.

Le 9 Thermidor est la date de sa chute à l'Assemblée et depuis ce jour il est aux yeux de notre histoire le grand responsable moral de la Terreur.

Sans chercher à disculper Robespierre, sans vouloir transformer son image en celle d'un héros martyr, il est utile, pour l'honnêteté historique d'écouter ce qu'il a dit, de lire ce qu'il a écrit. Robespierre a été condamné sans procès.

Il m'a paru intéressant de mettre en scène une forme de procès posthume afin que chacun puisse se faire sa propre opinion.

Dans cette pièce, c'est un vrai débat politique entre deux thèses majeures qui s'affrontent : la vertu et la réalité politique.

Ce débat est plus que jamais d'actualité.

En ce début du 21ème siècle, où les français sont en divorce relatif avec leurs politiques, il est peut être utile d'entendre à nouveau les grands principes de la Révolution française.

 

Gilles Langlois

 

Texte et Mise en scène de GILLES LANGLOIS

 

Scénographie, décors et costumes : Philippe Varache

avec

Jean-Paul Audrain - Robespierre

Gilles Langlois - Cambon

Pascal Guignard - Fouché

David Mallet - Billaud

Fabien Floris - Tallien

Olivier Bordin - Saint Just

Philippe Varache - Couthon

 + d’info :

LE TRICORNE   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Administration : Michelle Langlois   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Site : Le Tricorne

Toutes les actualités

  • image

    Journées Européennes des Métiers d'Arts du 3 au 5 avril 2020

      En application aux mesures gouvernementales liées à la crise sanitaire actuelle, les Journées Européennes des Métiers d'Art ont été annulées.     Tabarmukk vous invite aux Journées Européennes des Métiers Voir la page
  • image

    Robespierre, l'insoumis

      En application aux mesures gouvernementales liées à la crise sanitaire actuelle, les représentations ont été annulées Cette pièce raconte la mise à mort de Maximilien Robespierre où deux tendances Voir la page
  • image

    Festival Paradisio - Flagy

      Un festival unique autour du cinéma de patrimoine !   Projections, Scénographies, Expositions d’affiches et d’objets rares du 7e art, Conférences, Animations, venez découvrir l’univers cinématographique des années 1900 à Voir la page
  • image

    Platonov - Tchekov

    De Anton Tchekov Dès sa première grande oeuvre, Tchekhov frappe juste et fort. Tout est déjà là, débridé, monstrueux, comique, avec cette touche inimitable qui ouvre la modernité. L'art de Voir la page
  • image

    Les Yeux d'Anna

        Anna est une jeune fille surdouée.   Son inadaptation est criante et son regard insupportable : elle a les yeux vairons !   Au lycée, après un cours de sport, Voir la page
  • image

    Loin du Ciel

                                                                Voir la page
  • image

    Z'ut

    Si à l’aube du XXe siècle on avait pu croiser Aristide bruant, Toulouse-Lautrec ou  Charles Cros...  Si on leur avait annoncé qu’à peine un siècle plus tard les robots auraient Voir la page
  • image

    Un Bon Petit Soldat

    Karim nous invite à descendre dans le métro avec lui. Nous l’accompagnons dans son voyage et il partage ses pensées avec nous. Il porte une ceinture explosive… « Attendez, M 2, Voir la page
  • 1
  • 2

Se connecter

Qui est en ligne ?

Nous avons 3 invités et aucun membre en ligne

Rechercher

Abonnez-vous à la newsletter